Gary Moore (1952-2011)

Gary Moore est né à Belfast le 4 avril 1952. C'est à l'age de 8 ans qu'il commence à pincer les cordes d'un vieux bout de bois cabossé.

Bien que gaucher, il apprend à jouer en droitier et obtient par son père sa première vraie guitare à 14 ans.

En 1968, bien avant les débuts du conflit Nord-Irlandais, il déménage à Dublin. Il est alors âgé de  16 ans.

C'est en voyant jouer Peter Green avec le groupe Fleetwood Mac (groupe de Blues-Rock) que Gary Moore a une révélation. Green deviendra d'ailleurs son mentor.

Ses premières influences musicales proviennent d'artistes comme Albert King, Elvis Presley, The Shadows et The Beatles.

C'est après avoir vu, à Belfast, Jimi Hendrix et Eric Clapton avec The Bluesbreakers de John Mayall que Gary Moore développe son propre style avec un son Blues-Rock qui restera sa marque de fabrique durant toute sa carrière.

L' influence persistante de Peter Green amènera Moore à lui rendre un hommage particulier en 1995 sur l'album Blues for Greeny : album entièrement constitué de compositions de Green.

Sur cet album, Moore joue sur la Les Paul Standard Sunburst 1959 qu'il avait racheté à Green.

La carrière de Gary Moore démarre au début des années 1970 alors qu'il rejoint les groupes Skid Row. Il joue ensuite, à plusieurs reprises, et de façon épisodique, avec le groupe Thin Lizzy, de 1974 à 1983.

Le chanteur et bassiste de ce dernier groupe, Phil Lynott, participa d'ailleurs au deuxième album solo de Gary Moore : Back on the Streets,

Phil est aussi l'auteur de Parisienne Walkways. Ce titre, ainsi que Still got the Blues (paru en 1990), furent les plus grands succès commercials de Gary Moore.

Gary Moore devient incroyablement populaire avec son jeu de doigts exceptionnel et ses notes qu'il parvient à tenir plus longtemps que n'importe quel guitariste.

A partir de 1973, il compose régulièrement des albums solo, sous son nom ou sous l'étiquette de groupes de circonstance : Gary Moore Band , G-Force, Bruce-Baker-Moore, etc.

Dans les années 70, il mêle Hard-Rock et Blues-Rock et participe à quelques autres expériences, notamment de Jazz-Rock (ou Jazz Fusion ) avec Colosseum II.

En 1975, il participe à une version Rock de l'œuvre de Sergei Prokofiev, Peter & The Wolf, auprès de musiciens issus autant du Jazz que du Rock et du Progressif tels que Bill Bruford, Phil Collins, Alvin Lee, Stéphane Grappelli, etc... (sous la direction de Jack Lancaster et Robin Lumley).

La décennie suivante, son style dominant est le Hard-Rock, jusqu'à l'album After the War en 1989.

La fin des années 80 est marquée par la polémique opposant Gary Moore aux très nombreux groupes de Hard-Rock, plus particulièrement Whitesnake et Kingdom Come, qu'il accuse de plagier Led Zeppelin.

Sur l'album After the War, Gary Moore chante en duo avec Ozzy Osbourne la chanson Led Clones, attaque frontale envers le groupe Kingdom Come créé de toutes pièces par l'industrie musicale pour répondre à la demande du public américain.

La polémique deviendra très violente avec des insultes par voie de presse interposée et la publication par Kerrang! d'un poster de Kingdom Come représentant les membres du groupe faisant un doigt d'honneur avec le message "Si tu savais comme on est désolé Gary…. "

Depuis l'album Still Got the Blues en 1990, son style est essentiellement orienté vers le Blues et le Blues-Rock, même s'il lui arrive de produire encore des titres plus proches du Hard-Rock.

Son morceau Over the Hills and Far Away, enregistré en 1986, a été repris par le groupe Thyrfing en 2000 et par les Finlandais Nightwish en 2001.

En 1999, Gary enregistrera l'album A Different Beat. Cet album, très éloigné de son style, mêle des samples et de la musique électronique.

Jusqu'à sa mort en 2011, pour le bonheur de nombreux fans à travers le monde, Gary Moore jouera avec ce son, cette énergie et cette émotion dont il a le secret. Ce Blues unique qu'il l'a installé à tout jamais  dans le panthéon très fermé des véritables Guitar-Heroes.

Le 6 février 2011, Gary Moore, alors âgé de 58 ans, meurt dans son sommeil d'une crise cardiaque. Il séjournait alors à l'hôtel Kempinski d’Estepona sur la Costa Del Sol avec sa compagne.

(Extraits et adaptation d'informations issues de Wikipedia & de Tremoloprod)

Les guitares de Gary Moore

Gary Moore est le plus souvent associé à la guitare Gibson Les Paul. En 1959, il acquiert la guitare de Fleetwood Mac, propriété de Peter Green, qu'il posséda pendant plus de 40 ans avant de la vendre en 2006. Sa deuxième Les Paul fut également un modèle de 1959, acquis auprès du collectionneur Phil Harris. C’est la guitare que Gary a utilisé sur son album à succès Still Got The Blues, et celle qu’il a gardé jusqu’à sa mort.

1952 Gibson Les Paul Modified

Gary utilisa brièvement cette guitare lors de sa collaboration avec Skid Row jusqu'en 1971. On peut la voir sur quelques vidéos enregistrées lors du passage du groupe dans l'émission de musique allemande Beat Club.

Au regard de quelques indices visuels, la guitare semble être une Gold Top modifiée d'origine du début des années 50.

Les micros sont des P90 avec un cache en plastique noir et un cache sélecteur assorti. La guitare est équipée de trois potards des années 50 et d’un bouton de sélecteur.

La finition de la caisse ressemble à une finition SunBurst rouge personnalisée. Le rouge semble s'estomper beaucoup plus près du centre que sur les modèles d'usine.

​L'indice le plus révélateur pour nous donner la datation exacte de la guitare est le chevalet trapèze. Au début des années 50, les Les Paul avaient un long cordeau de trapèze qui s'étendait au delà des chevalets ABR qui étaient montés sur les modèles ultérieurs.

1959 Gibson Les Paul Standard

Cette guitare appartenait auparavant à Peter Green, qui l’avait acheté d'occasion en 1966 pour environ 300 $.

Après avoir quitté Fleetwood Mac en 1970, Peter a prêté la guitare à Gary car ils s'étaient rapprochés. Gary le considérait comme son mentor dans ses premières années d'activité. Gary a continué à utiliser cette guitare pendant un certain temps et finalement, a accepté de l'acheter à Peter en respectant son vœux de la garder précieusement sous sa protection.

 

La guitare est à peu près d'origine, à l'exception du bloc micro manche qui a été inversé sur l'un des micros (il semblerait que cela soit une erreur de montage en usine) une spécificité désormais connue sous le nom de Peter Green Mod. Cela aurait été fait accidentellement dans l'usine Gibson lors de l'assemblage de la guitare en 1959.

Comme l'a conclu Jol Dantzig qui a eu l'occasion d'examiner la guitare dans les années 80. Ce Mod a permis aux micros d’être hors de phase lorsque le sélecteur est en position médiane.

Quelques modifications visuelles sont également à noter. Tandis que la guitare était encore en possession de Peter, il a retiré le Pickguard et, lorsque Gary a reçu la guitare, il a remplacé les deux potards du bas par des modèles plus modernes à réflecteur (Il les trouvait plus confortables à utiliser).

Gary utilisa cette guitare comme instrument principal au début de sa carrière et presque exclusivement jusqu'à la fin des années 70. On peut l'entendre dans ses deux premiers albums solo, Grinding Stone (1973) et Back On The Streets (1978), ainsi que dans ses créations avec Thin Lizzy et Colosseum II.

Au fil des années, il a commencé à expérimenter d'autres guitares, mais sans aucun doute cette guitare est restée l’une de ses favorites.

 

Il a vendu la guitare après presque 40 ans de possession, Gary était alors confronté à d'importants problèmes financiers.

L'instrument a atteint environ 1 million de dollars lors de sa première vente aux enchères au début des années 2000. Il a de nouveau été mis en vente en 2014, lorsque Kirk Hammett de Metallica a décidé de l'acheter pour un montant total d'environ 2 millions de dollars.

1960 Gibson Melody Maker

Gary a joué principalement sur cette guitare lors de ses concerts avec Thin Lizzy entre le milieu et la fin des années 70. Cette guitare aurait aussi été vue lors d'un concert à Sydney en 1978.

Gary a modifié cette guitare en remplaçant le micro d'origine par un micro blanc DiMarzio Super Distortion, tandis que le reste semble être à peu près d’origine.

1955 Gibson Les Paul Junior

Gary a été vu pour la première fois avec cette guitare lors du Black Rose Tour de Thin Lizzy 1979. Il l'a acheté à Steve Jones des Sex Pistols.

Malheureusement, il n'y a pas d'autres informations concernant l'instrument. Gary l'a probablement cédé ou perdu entre le milieu et la fin de 1978, lorsqu'il a partagé plusieurs scènes avec Steve et The Greedy Bastards.

1970 Fender Stratocaster (modifiée)

Gary a été vu pour la première fois en avec cette guitare le 20 décembre 1978 au Stardust Night Club Dublin, lors d'un concert avec The Greedy Bastards (groupe composé des membres de Thin Lizzy et de deux membres des Sex Pistols : Paul Cook et Steve Jones). La guitare fut ensuite utilisée par Gary lors du concert de Thin Lizzy à Top of the Pops et lors du Black Rose Tour de 1979.

 

Au début, la guitare était un mystère complet, mais grâce aux investigations d'un fan assidu, il a été retrouvé une trace de l'instrument dans un interview de Gary avec le magazine Beat Instrumental. Gary y mentionnait une Stratocaster en cours de reconstruction et il expliquait ce qu’il allait en faire. Veuillez noter que même si l'interview a été publiée en janvier 1979, les opérations de modification avaient probablement été réalisées quelques mois auparavant.

Voici le détail des modifications apportées : le corps est issu d'une Fender originale, le reste a été fabriqué sur mesure. Il semble que le manche ai reçu un logo Fender, ils se peut aussi que Gary ait fini par changé le manche par une pièce issue d'une autre Fender. Les deux Humbuckers sont des Di Marzio, micros que Gary semblait beaucoup apprécier.

En ce qui concerne le Vibrato, il est difficile de déterminer le modèle exact que Gary a intégré. Cela ressemble à un Vibrato Stratocaster classique de style vintage modifié.

1980 Charvel Custom

Selon Grover Jackson, il s’agit de la première guitare Grover / Charvel que Gary ait acquis juste avant l’enregistrement de l’album G-Force en 1980. Après avoir quitté Thin Lizzy lors de la tournée américaine du groupe en 1979, Gary s’est rendu à Los Angeles dans le but de faire des prestations solo dans le monde du Rock. Il a fini par recruter deux musiciens et a formé un groupe appelé G-Force.

Au même moment, il est allé au magasin de guitares Charvel sur la recommandation d'un ami et a commandé deux guitares à Grover Jackson lui-même.

Grover a livré la première guitare à Gary au cours d’une des répétitions précédant l’enregistrement de l’album, après quoi Gary a immédiatement remplacé les cordes par un jeu plus fort.

Cette Charvel comportait une finition rouge métallique sur un corps en forme de Strat, un manche en bois de rose, deux Humbuckers et un Vibrato de la série Kahler 2300.

Bien qu’il s’agisse d’une pure spéculation, car il n’y a pas de photo prise en studio, il est fort probable que Gary ait utilisé cette guitare lors de l’enregistrement de l’album G-Force. Il ne semblait pas vraiment l’utiliser en concert, mais elle a été vu sur des photos prises dans sa collection de guitares dans les années 80.

1980 Charvel Custom “Leopard”

Guitare a été vue vers 1980 lors de deux séances de photos et au moins un concert joué cette année-là.

Basé sur un manche à tête de Strat, la guitare a été fabriquée par Charvel et fait partie des guitares que Gary a reçu de Grover Jackson.

Elle était en finition peinture personnalisée avec motif léopard, deux Humbuckers (probablement une paire de DiMarzio, avec un X2N en position chevalet), un manche en érable et un Pickguard en plastique transparent.

1961 Fender Stratocaster

Gary a commencé à utiliser cette guitare au début des années 80. C'est sa Stratocaster la plus ancienne et l'une de  ses favorites, Il l'a utilisée lors de représentations tel que le concert The Strat Pack de 2005, qui a commémoré le 50e anniversaire de la Fender Stratocaster. Le précédent propriétaire de la guitare était Tommy Steele, un chanteur anglais populaire à la fin des années 50.

 

Cette Stratocaster a été fabriquée en 1961, une des séries les plus recherchées. La finition est indéterminée ; soit de couleur rouge soit de couleur saumon. Cette imprécision est due à un vieillissement / jaunissement et des incohérences constatées dans les premières finitions de Fender. La seule chose que Gary ait changé à cette guitare fut les frettes, qu’il a remplacé par des jumbos de Jim Dunlop.

 

La guitare a été perdue au milieu de 1984 lorsque Gary s’est rendu aux États-Unis pour l'une de ses tournées. Un douanier aurait tenté de la voler, mais aurait rapidement changé d’avis après avoir découvert qui en était le propriétaire. La guitare est ensuite apparue à l'Interpol de Houston à mi-parcours de sa tournée. Après, il a décidé de continuer à jouer sur scène qvec la réédition blanche Strat qu’il avait achetée en remplacement.

Cette guitare sera l'un des deux modèles ayant fait l'objet d'une édition réplique signature Gary Moore (cf. fin de page). 

1980s Fender Stratocaster ’62 Reissue

Gary a acheté cette guitare en 1984 pour remplacer sa vieille Stratocaster ’61, perdue quelques jours auparavant. Il l’a utilisée pendant la majeure partie de la tournée américaine de 1984.

Il ya peu de choses à dire sur cette guitare, à l'exception du fait qu'elle était complètement d'origine, le corps en blanc, le manche en palissandre et trois micros à simple bobinage. Gary n’a pas semblé jouer beaucoup avec depuis qu’il a retrouvé sa vieille Strato et, en 1985, il est passé à Charvels comme principale guitare à Vibrato.

Il est également à noter que Gary possédait une autre Stratocaster blanche au milieu des années 80 qu’il avait équipé d’un Humbucker en position chevalet.

1980s/90s Squier Stratocaster

 Stratocaster signée et éventuellement jouée par Gary Moore. La guitare est de fabrication coréenne et possède le numéro de série (S908261). Elle a été fabriquée entre 1988 et 1993. Malheureusement, avec ces guitares, il est très difficile de dire avec certitude l'année de production exacte (Cf. Korean Instruments Product Dating | Fender Support).

Selon le propriétaire actuel, Gary a utilisé cette guitare brièvement en attendant que sa Stratocaster principale soit réparée, en y installant des micros Custo.

Après avoir récupéré sa vieille guitare, il a sorti les micros et a offert la guitare à une dame nommée Linda, en la signant au dos du corps (désormais protégée par une plaque en plastique). La Squier a changé de mains une fois de plus avant d’être acheté par son actuel propriétaire.

En ce qui concerne l'instrument, certaines personnes semblent se souvenir que Gary ait joué sur une  Squier blanche lors de la tournée Still Got the Blues en 1990. Elle était équipée de micros personnalisés ce qui corrobore l'histoire de cette guitare. il y a donc une chance que ce soit donc le même instrument.

1980s Charvel San Dimas (Red)

Gary a reçu cette guitare au début des années 80 avec une autre Charvel blanche, toutes deux modifiées plus tard par son luthier Keith Page.

La guitare rouge, dans son état d’origine, était une réplique de Stratocaster avec l’ajout d’un Vibrato Floyd Rose et d’un sillet bloque cordes. Plus tard en 1986, le luthier de Gary a sorti les trois micros simples et a installé un seul EMG 81 en position chevalet. Bien entendu, le Pickguard a également été remplacé par nouveau ne comprenant qu'une seule découpe au-dessus de la cavité de l’Humbucker, tandis que la cavité vide côté manche a été utilisée pour loger une batterie 9v pour le micro EMG.

Gary a utilisé cette guitare de 1986 à 1989, bien qu'il ait semblé préféré la guitare blanche puisqu'elle, a été utilisé pendant la plupart de ses concerts de l'époque.

1980s Charvel San Dimas (White)

C’est la seconde des deux Charveles que Gary a reçu au début 80, principalement pour sa couverture de l’album Dirty Fingers de 1983.

 

Cette guitare dans son état d’origine comportait un Pickguard noir sur lequel étaient installés deux humbuckers de taille standard. En 1986, les luthiers de Gary s’en sont débarrassés et ont installé un seul micro actif EMG 81 en position chevalet, monté avec un pickguard blanc à un seul orifice Stratocaster. La guitare comportait également un Vibrato Floyd Rose et un manche en érable - ce qui était la principale différence entre ses deux Charvel.

 

Vers la fin des années 80, le manche a été remplacé par un manche de Jackson avec une touche en palissandre. La guitare a été largement utilisée lors de la tournée After The War de 1989. Avant cela, Gary l'avait utilisé de 1986 à 1988 comme l'une de ses principales guitares à Vibrato.

1984 Hamer Explorer

Gary a reçu cette guitare directement de Hamer à la fin de 1984. Elle comportait une finition naturelle sur une table en érable flammé, deux Humbuckers de taille normal et un chevalet Stoptail. Gary a été photographié avec cette guitare à plusieurs reprises, mais à priori n'a jamais joué avec en concert ou en studio.

La guitare est actuellement la propriété de John Marks / Rare Star Guitars, et quelques photos et son historique sont disponibles sur le site web Gary Moore - Hamer Explorer.

1980s Hamer Special

Gary a utilisé cette guitare pour la première fois en 1985, elle a été vue lors d’un concert avec Phil Lynott cette année-là à l’émission ECT de Channel 4.

La guitare a été fabriquée spécialement pour Gary. Elle était basée sur un modèle Hamer Special datant du milieu des années 80. Elle comportait une finition blanche sur un corps en acajou avec : deux Humbuckers DiMarzio, un manche en acajou à 22 frettes avec une touche en palissandre avec un vibrato Floyd Rose.

 

Gary a principalement utilisé cette guitare sur l'album Run For Cover de 1985, à côté d'une autre Hamer similaire de couleur noire.

1980s Ibanez Roadstar II RS1000

Vers 1984, Gary utilisa occasionnellement des guitares et du matériel Ibanez. Il était le plus souvent photographié avec un modèle RS1000 en cerisier Sunburst.

 

L'une des guitares de la marque utilisée par Gary était l'Ibanez RS1000, dotée d'un corps en aulne et d'un plateau en érable. La guitare était équipée de deux micros Humbucker Maxon Super 58 et d’un Vibrato Hard-Rocker Pro. La RS1000 a été fabriquée à partir de 1981 et était à cette époque l’un des modèles haut de gamme d’Ibanez.

1980s Ibanez Roadstar II RS 530 BK

Cette Ibanez a été utilisée dans le clip de la chanson Out in the Fields avec Phil Lynott (1985). La guitare est un modèle RS 530 BK. Elle comporte un plateau plat avec des fixations de corps rouges, un manche à 24 frettes, un Vibrato Pro-Rock, et des micros Ibanez passifs.

Il est à noter que Gary a également utilisé une autre guitare Ibanez similaire dans la même vidéo lors de la scène avec l'océan à l'arrière-plan, une Roadstar II RS 525 BK. Cette guitare présente également une finition noire, mais comporte des  parties en métal doré avec des bords de caisse lisses sans liseret

1982 Fender Stratocaster ’57 Reissue

C'est l'une des guitares que Gary a joué dans le clip Out in the Fields avec Phil Lynott (1985). Il s’agit très probablement d’une réédition vintage '57, mettant en vedette un manche en érable et une finition bleue Sonique ou bleue Daphne. Cette guitare, ainsi que certaines des guitares mentionnées précédemment, était également visible sur la photo de la collection de Gary prise au milieu des années 80.

La guitare a été fabriquée en 1982 et fut l’une des premieres rééditions de 1957. Bien qu’il s’agisse d’un objet de collection de nos jours, à sa sortie, ce modèle a été vivement critiqué en raison de plusieurs inexactitudes par rapport à sa référence d'origine. L'écart principal concernait le manche, qui présentait un radius très plat, alors que les Strats des années 50 étaient connues et appréciées pour le rayon de leurs touches.

1950s Gibson ES-5

Cette guitare est visbile sur la couverture de l'album de 1987 Wild Frontier. Gary l’a reçu en cadeau de Greg Lake, avec qui il avait déjà travaillé sur son album solo.


La guitare est probablement un modèle pré-Switchmaster du milieu des années 50, avec une finition blonde et trois micros P90. Comme Gary l'a dit, elle a été mis en vente, et nous n'en avons la trace.

1980s Hamer Vector

Gary a reçu cette guitare au milieu des années 80. Elle est visible sur le vidéo clip Ready For Love en 1989, ainsi que sur les photos de la version de l'album vynil Empty Rooms de l'été 1985.

La guitare était en finition bleu clair et comportait un simple Humbucker en position chevalet, très probablement un DiMarzio.

Gary n'a jamais utilisé cette guitare en concert.

SynthAxe

Cette guitare a été la plus anecdotique utilisée par Gary. Elle est visible dans la vidéo Out in the Fields, sortie en 1985. La SynthAxe est un contrôleur MIDI à frettes qui utilise des synthétiseurs électroniques pour produire ses sons.

 

Elle a été créé au milieu des années 80 par Bill Aitken, Mike Dixon et Tony Sedivy dans le cadre d'une co-entreprise financée par Richard Branson. Seules 100 unités ont été fabriquées.

1980s PRS Standard 24

La PRS Standard 24 Gary a été aperçue lors des sessions de studio de Wild Frontier entre 86 et 87, ainsi que sur un clip tourné avec Ferry Aid : une composition de musiciens rassemblés en 1987 dans le but de générer un soutien financier pour l'organisme de bienfaisance créé à la suite du désastre de Zeebrugge.

La guitare comportait un manche à 24 frettes avec des incrustations de points lumineux et semblait avoir été équipée d’un micro actif EMG 81 près du chevalet et d’un Humbucker classique en position haute.


Gary semble avoir possédé au moins deux autres guitares PRS à la fin des années 80. une PRS Custom 24 blanche et une orange Standard 24, reconnaissables dans le clip Wild Frontier, .Il possédait une autre PRS bleue identifiée dans le clip Over the Hills and Far Away.

1980s Hamer Phantom A5

Cette guitare est identifiable sur la photo de la collection de Gary prise dans les années 80. Il semble qu'il ne l'ai pas utilisé lors de ses sessions studio et concert.

La Phantom A5 comportait une finition rouge, un micro à trois bobines au niveau du chevalet et un micro à une bobine incliné au niveau du manche. Elle était également équipée d'un vibrato Kahler.

Heritage H150

Gary a joué sur quelques guitares Heritage vers 1989/90. Ces guitares ont été fabriquées par une entreprise basée à Kalamazoo, dans le Michigan. Elle fut fondée en 1985 par quatre ancien employés de Gibson (à l'époque où Gibson déménagea à Nashville).

Ces guitares ont très probablement été utilisées sur l'album After The War, car l'une d'entre elles figurait sur la photo de couverture et sur l'affiche du concert Blood Of Emeralds de Belfast en 1989.

 

Gary a participé à la customisation du modèle H150 qui comportait deux micros actifs EMG 81. Cette guitare a été présentée comme le premier modèle officiel de Gary Moore (sans signature). La société en a construit un nombre très limité.

1959 Gibson Les Paul Standard

Cette guitare a été achetée en 1988 par Graham Liley, luthier de Gary. Le propriétaire précédent était Phil Harris, qui, à la demande de Graham, s’est rendu dans un studio où Gary répétait et lui a offert deux de ses guitares - les Paul Standards de la fin des années 50. Gary a été vu avec une Les Paul Standard 59 "vintage", assez similaire au Greeny, mais avec un plateau en érable flammé beaucoup plus prononcé.

 

Gary a utilisé cette guitare pour la première fois sur l'album After The War en 1989, et on peut la voir sur le clip de la chanson pilote. Elle a ensuite été utilisée sur l'un de ses morceaux les plus connus Still Got the Blues et sur Oh Pretty Woman produits en 1990. Après, elle est devenue l'une de ses guitares préférées et il l'a utilisé sur presque tous les albums jusqu'à sa mort en 2011.

 

La guitare est principalement d'origine à l'exception des mécaniques, qui ont été remplacées par des Grovers, et les frettes d'origine ont été remplacées par des Jumbo.

 

Il est peut-être important de noter que cette guitare n'était pas celle décrite sur la couverture de l'album After Hours. C’était une autre Les Paul de 1959, que Gary n’a pas particulièrement apprécié, et qu'il a fini par vendre.

1968 Fender Telecaster

Gary a acheté cette guitare en 1990 et l'a utilisé pour la plupart de ses séances photos. La guitare peut être entendue sur l'enregistrement original de Moving On de l'album Still Got the Blues de 1990, puis sur la chanson If The Devil Made Whiskey de l'album 2007.

La Telecaster de Gary a été fabriquée en 1968. Elle était dotée d’une finition blonde et de deux micros originaux à simple bobinage Fender équipés d’un Pickguard noir. Le manche en érable original de 68 a été remplacé par l’ancien propriétaire par un modèle plus récent en bois de rose.

1990s Fritz Brothers Super Deluxe

Gary a été vu avec cette guitare lors d'un concert à Londres en 1992 lors de la chanson The Sky is Crying, puis en 1993 lors du concert Live Blues sur la chanson Too Tired.

La guitare présente une finition bleu clair sur un corps en aulne semi-creux de style Telecaster avec plateau en épicéa massif. Le manche avait une touche en ébène avec des repères de points nacrés. La guitare était équipée de trois micros EMG SA.

1960s Gibson ES-355TD-SV

Gary a été vu pour la première fois avec cette guitare lors du spectacle Live At Montreux enregistré en 1997 sur la chanson One Good Reason. Deux ans plus tard, il la reprend au même endroit pour jouer quelques chansons, notamment I Loved Another Woman et Need Your Love So Bad.

La guitare comportait une finition rouge cerise, un chevalet ABR-1, de grandes incrustations nacrées sur le manche, une incrustation en diamant fendu sur la tête et était équipée de Humbuckers Gibson. Elle était également équipée d’un commutateur Varitone qui n’était disponible que sur les guitares fabriquées après 1959. Ce qui nous donne un indice sur son année de production.

1961 Gibson SG/Les Paul Standard

En 1998, dans la vidéo pédagogique intitulée The Cream of Cream produite par Jack Bruce (bassiste du groupe Cream), Gary y est apparu en tant que guitariste invité. Peut-être  en guise de clin d’œil à Clapton, il a présenté un instrument inhabituel pour son style : une Gibson SG.

La vidéo comporte des interviews de Jack et des séquences au cours desquelles la formation composée par Jack, Moore et Gary Husband a interprété certaines des chansons les plus connues de Cream. La guitare de Gary était très probablement une Gibson SG de 1961, plus précisément une Les Paul, puisque la marque SG n’est apparue qu’en 1963. Elle comportait une finition rouge cerise et était à l’origine équipée du Vibrato latéral. Des trous sont encore visibles derrière le chevalet de remplacement.

1990s Fender Stratocaster HSS

Gary a utilisé cette guitare lors de la tournée Dark Days In Paradise en 1997 comme guitare principale pour son Vibrato. On peut l'entendre sur Like Angels.

La guitare était une Stratocaster de construction US avec un Humbucker en position chevalet et un Vibrato Floyd Rose installé à la place de celui d'origine. Elle était en finition en noir et comportait un manche en érable et un Pickguard blanc.

1963 Fender Stratocaster

Gary a utilisé cette guitare vers la fin de sa carrière comme backup de sa Stratocaster principale rouge de 1961.

La guitare était à l’origine en livrée Sunburst à trois tons. La peinture a été décapée et le corps a été repeint avec une laque claire. Toute l'électronique a été refaite, y compris les trois micros ainsi que le Vibrato d'origine qui a été remplacé par un plus moderne.

Gibson Gary Moore Signature Les Paul

Ceci est le premier modèle de signature officiel de Gary Moore édité par Gibson. Il a été créé en 2000 et Gary l’a utilisé très souvent à côté de sa principale Les Paul '59.

 

La guitare était basée sur le modèle standard de ’59, bien qu’elle comportât quelques différences notables. La caisse était finie en ambre éclatant et le manche présentait le même profil qu’un modèle 59. La guitare était équipée d’une paire de micros BurstBucker nouvellement développés pour l'époque, bien que la guitare possédée par Gary, qui était en fait un prototype, comportait plutôt une paire de micro Tom Holmes.

 

Gary a peut-être utilisé quelques-unes de ces guitares à partir de 2001, mais presque tous les concerts autour de cette période semblent mettre en évidence le modèle prototype doté des micros Holmes. Cette guitare est facilement identifiable car elle est la seule de la série Les Paul à comporter un étui signature.

 

En regardant les vidéos et photos de la guitare jouée par Gary à partir de 2001, il semble qu'on puisse y distingué une caractéristique particulière : Il y a une tache sombre très distincte sur la corne inférieure du corps où les flammes sur le bois paraissent moins accentuées.

Gibson Les Paul Doublecut

Gary a utilisé cette guitare à Montreux en 2001 pour la chanson The Prophet. La guitare est essentiellement une version en coupe double de la guitare Gibson Les Paul avec 24 frettes et des commandes simplifiées (un seul bouton de contrôle du volume et de la tonalité).

2000s Gibson Explorer

Gary a beaucoup utilisé cette guitare lors du concert de Monsters of Rock à Sheffield en 2003. Elle a  aussi été utilisée au moins partiellement sur les albums de Power of Blues et Scars.

La guitare a été finie en blanc, et semble être restée d'origine.

1963 Gibson ES-335

Cette guitare a été achetée à Johnny Fean, le vieil ami de Gary et guitariste du groupe irlandais Horslips. La guitare comportait une finition rouge cerise, des incrustations carrées et une paire de micros Gibson PAF sans caches chromés.

 
Selon ses propos, Gary l'a utilisé sur l'album Back To The Blues paru en 2001. La guitare est d'ailleurs présente sur la photo de couverture de l'album. Gary l'a également utilisé sur la chanson Have You Heard? parue en 2007,

2005 Gibson Firebird

Gary a acheté cette guitare vers 2005 et l’a utilisé plusieurs fois sur scène les années suivantes. La guitare était complètement d’origine, avec deux mini Humbuckers et un chevalet fixe.

En ce qui concerne son utilisation en studio, Gary a déclaré l'avoir utilisé sur la chanson Preacher Man Blues de l'album Bad for You Baby paru en 2008.

2000s Gibson Les Paul Custom Shop Class 5

Gary Moore a utilisé cette guitare  lors du concert hommage à Phil Lynott à Dublin en 2005 Gary Moore and his friends - A night in Dublin. Les musiciens Scott Gorham, Eric Bell et Brian Robertson, guitaristes de Thin Lizzy, ainsi que Brian Downey, ancien batteur de Thin Lizzy, ont participé au concert.

 

Le modèle exact de cette Les Paul est un peu mystérieux, mais la plupart des spécifications semblent correspondre à la description d'un modèle Custom Shop Classe 5 - dont la plupart comportent souvent des parties en érable très caractéristiques. Cette guitare semble également avoir reçu une finition avec une peinture personnalisée - noire translucide ou bleue (difficile à déterminer en raison de l’éclairage de la scène).

 

Cette guitare est actuellement exposée au centre musical Oh Yeah à Belfast.

2000s Gibson Les Paul ’57 Goldtop Reissue

Instrument utilisé occasionnellement vers la fin de sa carrière, notamment lors des sessions studio de 2008.

La guitare est une réédition du modèle Les Paul Goldtop de Gibson, datant de 1957. Elle comporte un corps en acajou avec un plateau en érable sculpté et un manche en acajou collé avec une touche en palissandre. Elle était équipée de deux Custom Buckers (micros fabriqués par Gibson) développés pour reproduire le son des PAF d'origine.

2000s Gibson Les Paul ’58/’59 Standard Reissue

Gary a utilisé quelques-unes de ces guitares lors de sa dernière session filmée au Montreux Jazz Festival le 6 juillet 2010, mais elles ont également été vues lors de concerts précédents remontant à 2007.

Durant le seul festival de Montreux, il a utilisé au moins trois guitares différentes : une réédition de 1958 en finition Lemonburst, une réédition de 1958-1959 dans une couleur nettement plus sombre et une Les Paul's Collector's Choice de 1959: une réplique du modèle de Peter Green que Gary a joué au début de sa carrière.

Fender Custom Shop Limited Edition Gary Moore Stratocaster

Réplique exacte de la Fiesta Red Strat de Gary Moore mentionnée en début de page.

Le revendeur Make'n Music certifié Fender Custom Shop Showcase a réalisé ces guitares électriques Gary Moore Stratocaster en édition extrêmement limitée (prix +/- 20.000 USD). Cette série d'artistes limitée, Gary Moore Tribute Strat, n'a été produite qu'à 60 exemplaires. Chaque guitare a été construite individuellement par John Cruz.

Impressionné par l’énergie et les prouesses techniques de Moore sur scène lors d’une session avec une des premières versions du Gary Moore Band, le constructeur de Custom Shop John Cruz a rapidement adopté Moore comme son guitariste préféré.

Depuis 1987, date à laquelle il a rejoint la ligne de production de Fender, Cruz rêvait de créer une reproduction de la Fiesta Red Stratocaster Moore de 1961 comme «l'hommage ultime à l'homme et à ses fans». Cruz a analysé avec enthousiame l'instrument original de Moore et crée cette reproduction inégalée. Il a expérimenté sans fin la reproduction de la couleur notoirement variable Fiesta Red, pour aboutir à la nuance précise de la guitare de Moore et reproduire avec amour toutes les traces d'usure acquises par l'instrument au fil du temps.

L’instrument reprend fidèlement les spécificités de l'original, y compris les micros à faible rendement et le sélecteur à trois positions traditionnel.

Les seules modifications ont concerné l’ajout d'un blindage en cuivre dans la cavité et le montage de frettes jumbo.

La réplique créé par Cruz reflète fidèlement ces modifications, allant même jusqu’à incorporer une touche en palissandre de 10 pouces qui reflète l’original après de nombreuses années de jeu intense et de multiples ré-frettages.

Les micros sont conçus par Cruz, lui-même, remontés à la main par Josefina Campos et regorgent de sonorités Fender authentiques et inspirés.

 

L’attention ultime apportée aux détails par le Custom Shop s’étend aussi aux accessoires fournis. La guitare est livrée avec un étui Anvil conçu sur mesure par Cruz avec le logo de Moore gravé au pochoir, ce qui ajoute une protection digne d'un bijou à l'instrument et abrite la documentation associée. Il inclut également deux reconstitutions des sangles préférées de Moore : la sangle en cuir cloutée qu’il a utilisé très tôt avec celle DiMarzio avec attaches blanches.

 

(L'ensemble des ces informations ont été traduites et adaptées depuis le site du Custom Shop John Cruz)

 

Suivez nous sur

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon

© 2020 Moore Legend

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now